mercredi 23 décembre 2015

Géobiologie sacrée - Étude géobiologique de l’oratoire Saint-Joseph


Dans le cas de nos études  géobiologiques avec l’École de la Terre , nous avons décidé d’étudier l’Oratoire St-Joseph, bien que  nous disais qu’il pas difficile d’accès car il était surveillé. Enfin de compte, le site s’est ouvert à nous où nous avons plus étudié des salles sans être dérangés pendant plusieurs dizaines de minutes. Ces résultats sont par rapport à nos ressentis personnels, certains méritent d’être reconfirmé, car nous ne pouvions toujours pas utiliser notre matériel de géobiologie et nous n’avons pas plus exploré l’extérieur à cause du vent froid.

La basilique



Le premier sentiment a été des picotements dans la main dès qu’on rentre dans la salle, on sent que l’énergie est élevée, un vortex est présent à l’entrée, on a un taux de 50 000 à 70 000 UB. Plus on se rapproche de la coupole et plus le taux est fort.  En s’asseyant  le plus proche de la coupole, on ressent des picotements montés dans les jambes, signe d’un courant tellurique, accompagné d’un mal-être lié au niveau du plexus, signe de mémoires négatives ou formes pensées négatives, laissées par les pèlerins amenant et déposant leurs souffrances pour une rédemption certaine (les premières églises faisaient les offices avec de l’encens, on retrouve encore cette tradition chez les Orthodoxes, cela n’était pas pour rien).  En allant s’assoir directement sous la voute, on sent une plus grande légèreté, cela vibre à 270 000 UB,  un ley line ou/et en lien avec un courant tellurique passe directement ici.

En passant le chœur de la basilique,  de chaque côté dans les couloirs, une cheminée de chaque bord se trouve, une positive et une négative.

La cheminée positive étant du côté de la relique de Frère St-André.  Est-ce des cheminées venues par elle-même afin de répondre à la loi de l’équilibre, ou elles ont été amenées volontairement (?) bien que le site ne démontre aucune connaissance particulière de l’architecture sacrée.

Cheminée positive dans le couloir à côté de la relique du frère St-André

Reliquaire du frère André

Nous avons visité ensuite la salle où se trouve le cœur du frère St-André,  pas besoin d’instruments pour ressentir cette vibration, sensation de chaleur de picotements dans les mains, après mesure, on trouve une vibration thérapeutique de 720 000 UB.   Le cœur chapelle et support de la fusion de notre petit soi et soi supérieur, le frère André était surement un être hors du commun…




Petite chapelle du frère St-André




On retrouve le courant tellurique et le ley line dans la petite église du frère André où des miracles ont eu lieu. L’énergie est de 450 000 UB.  On retrouve cette configuration à Lourdes où un courant tellurique touche une source d’eau reconnue mondialement pour ces guérisons. Ce courant tellurique s’oriente vers l’ancienne église Notre-Dame de Montréal et vers le mont St-Bruno..

Petite chapelle du frère St-André

Cartographie


mardi 27 mai 2014

La région du Lac-Mégantic

La région du Lac-Mégantic a un taux vibratoire très élevé et une zone de vortex.



Le Mont Mégantic fait partie des montérégiennes tous reliées par un courant tellurique..
 Ayant personnellement étudié le terrain du Wakan où un un taux vibratoire de 30 000 UB se maintient en permanence : http://www.chamaneluma.com/terre-wakan.php



samedi 4 août 2012

Mont St-Grégoire - Flux sacré


Les différents vortex des lieux sacrés sont reliés entre eux par des tubes magiques (30cm à 2m de diamètre). Ces structures énergétiques auraient été mises en place bien avant notre ère, remontant au temps de l’Atlantide en collaboration avec des civilisations Extra-terrestres.



Ces flux sacrés sont aussi reliés à des points fortement énergétiques de la Terre afin de d'alimenter ces flux sur le plan énergétique. Pour que ces flux soient opérationnels, cela demande une certaine connaissance pour les réactiver.

On peut citer le Mont st-grégoire qui est lié à ce flux sacré, il alimente ce flux par un courant tellurique. 

Ce site vibre très fort il est à 72 000 UB.  On ressent très fort cette énergie en bas de la montagne jusqu’à 230m de hauteur du mont (stable jusqu’à  72 000 UB) .

Mais quand on arrive au sommet l’énergie descend à 12 000 UB à cause d’une énorme antenne relais….C'est ce qu'on peut appeler un implant terrestre.


mercredi 1 août 2012

Le cratère du Pingualuit



Cratère Pingualuit

«À la latitude 61°N, au Québec, on remarque le cratère du Pingualuit, auparavant appelé cratère Nouveau-Québec ou Chubb (61° 10' N 74° 24' W). Situé dans la baie d'Hudson à l'extrémité nord de la péninsule d'Ungava, il a un diamètre de 3,2 kilomètres, ses rebords s’élèvent à plus de 160 mètres au-dessus de la surface de la toundra. C’est pourquoi on l’appelle Pingualuit qui signifie lieu où la terre se soulève en langue inuite. Des recherches conduites en 1950 aboutissent à la proposition qu'il est dû à l'impact d'un météore...»


Source : http://www.spirit-science.fr/doc_terre/grille2.html

vendredi 27 juillet 2012

La Mine de cristal en Estrie



Mine Cristal
«Mine Cristal se situe au pied des Appalaches, dans la municipalité de Bonsecours, près deValcourt, dans un décor enchanteur et paisible avec, au loin, la vue imprenable des montagnes. Il s’agit de l’unique sanctuaire de cristal de quartz au Canada qui offre des visites guidées de la mine à ciel ouvert de juin à septembre.
La mine est considérée par les experts comme un bijou géologique et elle figure parmi les hauts lieux naturels du Canada, grâce à sa minéralogie riche et unique. Sa veine de quartz géante remplie de ses fruits abondants, les cristaux de quartz, fait de l’endroit un puissant vortex d’énergie pure...»

Site Web de la Mine Cristal : minecristal.com

Le Mont Albert en Gaspésie



« Mont Albert : un pivot central d'énergie pour la nouvelle humanité
  À l'image de l'humain, la Terre est une entité bien vivante et une antenne d'énergie. Elle possède sa propre structure énergétique, de puissants vortex ainsi qu'un réseau précis et complexe de circuits d'énergie.
Les lieux sacrés, lieux de pouvoir et de révélation
  Il existe sur la planète de hauts lieux sacrés connus et méconnus qui se révèlent des points lumineux majeurs, de véritables antennes et de grands réservoirs énergétiques. Le rayonnement puissant des vibrations d'un lieu sacré peut être capté à de nombreux kilomètres de distance. Il se crée autour de ces sanctuaires un périmètre énergétique très palpable. Ces sites exceptionnels très vivants sont installés sur des courants telluriques et cosmiques importants. Le flux sacré et le prana s'y retrouvent en fortes concentrations ; ce qui a des effets positifs sur l'ensemble de la vie. Depuis la nuit des temps, certains lieux sacrés de la planète comme les pyramides de Gizeh, le Machu Picchu, les monts Kailash et Sinaï ont accueilli et inspiré de nombreux pèlerins. Ces lieux spirituels se situent sur des points majeurs d'intersection du réseau tellurique et cosmique créant d'importants vortex d'énergie magnétique. Gizeh, la noble demeure des Grandes Pyramides, est la porte maîtresse interdimensionnelle de la planète. Cette puissante enceinte vibratoire reçoit en continu des faisceaux lumineux en provenance de toute la galaxie et émet son rayonnement sur un imposant périmètre.
  Les sites énergétiques, lieux de pouvoir et de révélation, constituent des points extrêmement significatifs de la trame énergétique de la planète. Les liens entre eux et la disposition de leurs temples ou menhirs représentent des formes géométriques sacrées bien organisées, en plus de correspondances indéniables avec le Cosmos et les chakras. Ces sanctuaires de guérison, de pacification et d'élévation ont accueilli en leur matrice de nombreuses civilisations anciennes et ont gardé en leur sein la mémoire de toutes les cérémonies sacrées ancestrales. Leur empreinte lumineuse et leur intensité vibratoire ont traversé le temps, les guerres, les conquêtes et les pillages. Que ce soit les incas, les mayas, les amérindiens, les druides, les anciens égyptiens, les atlantes ou les lémuriens, l'ensemble de leur œuvre se tient. Tout se tient et est en parfaite résonance. Peu importe où le lieu sacré se situe, il nous rappelle que le langage qui existe parmi tous les règnes et les différentes civilisations est unique et universel. La planète est un tout indissociable. Nous sommes aussi un tout indissociable parfaitement harmonisé à l'Univers.
Le vortex énergétique du mont Albert
  Le mont Albert, vieux de plus de 490 millions d'années, s'avère être le plus haut lieu magnétique du Québec. Il se situe en plein cœur de la péninsule gaspésienne, plus précisément dans un massif de montagnes appelé les Chic-Chocs, à l'est de la chaîne des Appalaches. Ceinturée d'eau par le fleuve Saint-Laurent (Nord), le golfe du Saint-Laurent (Est) et la baie des chaleurs (Sud), la péninsule gaspésienne baigne simultanément dans la force des montagnes et dans la force douce de la matrice Eau (énergie propre au féminin sacré); ce qui lui confère des caractéristiques particulières et stimule en profondeur le cœur de l'Être. On y retrouve d'arides sommets recouverts de toundra qui constituent l'habitat d'une harde des derniers caribous vivant au sud du fleuve Saint-Laurent. Son sous-sol regorge de divers minerais en raison de sa formation géologique particulière. Ces minéraux, et plus particulièrement les cristaux, géodes et agates sur lesquels reposent les montagnes, amplifient l'énergie de cette enceinte vibratoire naturelle. Cet environnement montagnard exceptionnel garde les empreintes des cérémonies autochtones millénaires. Il y a plus de 9000 ans, les MicMacs, les Iroquois et les Montagnais ont peuplé la région. Le mont Albert se révèle le point focal d'un important vortex énergétique. Son sommet forme un immense plateau de plus de 12 kilomètres carrés à une altitude de 1154 mètres, faisant de lui l'un des plus hauts sommets du Québec, avec son voisin, le mont Jacques-Cartier (1268 mètres). La vue époustouflante de sa cime et l'intensité vibratoire transportent l'Être dans une myriade de sensations. Que le sommet soit majestueusement enneigé, traversé par les rayons or d'un soleil printanier ou couvert d'un épais brouillard, son paysage inspire et touche.
 Les couloirs d'énergie
  Par l'intermédiaire du mont Albert, les montagnes Chic-Chocs sont connectées par un couloir énergétique à la centrale maya (Tikal) et à l'île de Pâques. Les Chic-Chocs forment un autre couloir de communication avec le mont Shasta (Californie) et Hawaï. Le mont Albert ainsi que le mont Shasta avec le territoire maya forment un triangle énergétique d'amplification pour l'Amérique du Nord. Il est lui-même relié à des centrales énergétiques majeures d'Amérique du Sud. Dans l'actuelle montée en lumière, le Québec, l'Amérique du Sud ainsi que le territoire maya revêtent une importance capitale. Différentes matrices lumineuses de ce continent sont activées, dont une grande partie du travail se fait, pour le moment, par l'intermédiaire du mont Albert et du mont Shasta pour l'Amérique du Nord, du territoire maya (Guatemala, Chiapas et Yucatan) pour l'Amérique centrale, du Machu Picchu, du lac Titicaca - Amaru Muru (Pérou) et des Andes chiliennes pour l'Amérique du Sud. Évidemment, tous ces points stratégiques sont  reliés par leurs veines énergétiques et par les ondes vibratoires du cristal-maître atlantéen à d'autres lieux sacrés de la planète et du Cosmos. Tout se tient.
Le Québec, un pivot pour la nouvelle humanité
  Actuellement, le Québec demeure un pivot central où l'éveil de conscience s'accélère de façon exponentielle. La lumière se dévoile! Plusieurs travailleurs de lumière initient des mouvements à partir du Québec et œuvrent à éveiller les cœurs et les consciences afin d'intensifier le dévoilement d'un monde de paix et de fraternité. Ces actions ont un impact majeur sur plusieurs endroits de la planète, particulièrement dans le bassin méditerranéen, berceau de la nouvelle humanité. Conséquemment, une autre importante veine de communication est activée entre le mont Albert (Québec) et de l'autre côté de l'océan, les monts Bugarach (France) et Sinaï (Égypte).
 Il va sans dire que de nombreux émissaires des trois mondes participent, de façon soutenue, à ce plan divin et à l'implantation de fondations (matrices) solides sur l'ensemble de la planète afin qu'émerge la nouvelle humanité. Dans cet important mouvement de mutation, tous sans exception sont à pied d'œuvre. Des points cruciaux sont stimulés le long des méridiens de la Terre et de nos propres méridiens, créant la formation de nouvelles lignes lumineuses inhérentes à la montée en cinquième dimension. Nous sommes à amplifier notre quotient lumineux, tout comme le noyau de la planète élève sa fréquence vibratoire. Partir à la découverte des lieux sacrés favorise un éveil de conscience et transporte le cheminant dans les joyeuses effervescences de l'essentiel. Qu'ils soient déposés tout près de nous ou lovés dans la nature, le plus magnifique des temples, les sites de haute vibration sont tous magiques ! Ils élèvent l'âme et nous rapprochent inéluctablement de notre propre sanctuaire intérieur, le cœur du cœur de notre cœur.
 Lise Côté
Certains extraits et informations sont tirés du livre La voie sacrée de l'Initié, Lise Côté, Ariane éditions.» 

Source : http://www.essentiel.ca/PartenairesAnnonceurs/Mont_Albert-162.html



dimanche 21 août 2011

Église St-Pierre-d'Orléans à l'île d'Orleans

  L’église de Saint-Pierre, dans la municipalité de Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, est la plus ancienne église de l’île. Elle fut érigée en 1717 et bénie en 1718.

Un vortex se situe au sein de l'église. Le point central du vortex se trouve vers l’autel de la vieille église de St-Pierre, Ile d’Orléans. Celui-ci a un diamètre d’environ 30 mètres.